menu Menu
AquaVan150: Continuing our Adventure Across Ontario
Posted on June 21, 2017
Return home
Peek Behind the Curtains at Vancouver Aquarium Previous Night At the Aquarium Raises More Than $370,000 For Ocean Conservation Next

Our last Aquablog update highlighted our journey through the Prairies. Next up was Northern Ontario.

Once we arrived at Thunder Bay, we decided to pay tribute to Terry Fox’s bravery by stopping at the monument erected in his honor.  It was a surreal experience to be standing in the exact location that his cancer forced him to stop his Marathon of Hope for the final time. After paying our respects, we continued along the north shore of Lake Superior to visit our next city, Sault Ste. Marie (or “The Soo”).  After driving along the shore for a bit, it became clear just how massive Lake Superior really is. Imagine – a lake so immense that you are unable to see the opposite shore, a lake so big that a day’s journey is not enough time to go around, and a lake so huge that alone represents 10% of the world’s fresh water reserves.

The AquaVan150 team posing in front of the Terry Fox Monument in Thunder Bay, Ontario.

Completely famished by a long day on the road, we needed to stop for dinner.  We attempted to find a rest area for over an hour, but our search proved unsuccessful.  Desperate, we stopped the AquaVan in a deserted parking lot. We weren’t keen to stay packed like sardines inside our truck, so we decided to go outside and picnic, only to be greeted by icy squalls. In an effort to shield ourselves from the cold we ran towards a large building which we assumed was abandoned, like the parking lot.

Luckily for us, it was not. A lovely woman immediately opened the door and welcomed us in to eat inside where it was warm. After talking to her, we learned that she was of Native ancestry, and this old building was in fact a tourist centre. The woman continued to explain that she had renovated much of the building by herself in order to make it a place that inspires self-discovery and cultural exchange.

AquaVan 150 is connecting students of all ages to our coastlines.

After finishing our meals we said our goodbyes and set out for Sault Ste. Marie once again. The next day, after our school visits, we hit the road for Sudbury where we managed to sneak in a quick peek at the Big Nickel before hitting the road to Montreal.

This part of the tour will be unforgettable for many reasons. That being said, our most memorable experience so far out East has been the weather:  in a matter of days we encountered the frigid nights of the boreal forest, the scorching rays of a Montreal heatwave (over 30° C!), and finally the devastating floods that ravaged parts of Ontario and Quebec this Spring.

Update: The AquaVan 150 has just left to the Atlantic coast and will have new stories to share very soon!


La suite de nos aventures : à travers l’Ontario

Notre dernier article d’Aquablog a mis en évidence notre voyage dans les Prairies. Ensuite, nous sommes allés au nord de l’Ontario.

En arrivant à Thunder Bay, nous avons commencé par rendre hommage au courage de Terry Fox en nous arrêtant au mémorial érigé à l’endroit même où la maladie l’a contraint à mettre fin à son Marathon de l’espoir. Nous avons ensuite repris la route vers Sault Ste. Marie (ou « Le Sault ») en longeant la côte nord du lac Supérieur. Imaginez un lac tellement immense que vous ne pouvez même pas apercevoir la rive opposée, un lac tellement grand qu’une journée de route ne suffit pas à en faire le tour, un lac tellement gigantesque qu’il représente 10 % des réserves mondiales d’eau douce à lui seul.

L’équipe d’AquaVan150 devant le monument de Terry Fox à Thunder Bay, Ontario.

Complètement affamées après une journée sur la route, nous avons cherché pendant plus d’une heure une aire de repos pour nous arrêter pour le dîner. En désespoir de cause, nous avons arrêté l’AquaVan sur une aire de stationnement déserte. Peu enthousiastes à l’idée de rester serrées comme des sardines à l’intérieur de notre camion, nous avons décidé de sortir pour pique-niquer à l’extérieur. Accueillies par des bourrasques glaciales, nous nous sommes abritées du froid contre les murs d’un grand bâtiment que nous pensions aussi désert…

Heureusement pour nous, il n’en était rien, une dame très gentille nous a immédiatement ouvert la porte et invitées à entrer pour manger au chaud. En discutant avec elle, nous avons appris qu’elle était d’ascendance autochtone et qu’elle avait rénové presque à elle seule cet ancien centre touristique pour le restaurer et en faire un lieu de découverte et d’échange culturel.

AquaVan 150 connecte des étudiants de tous âges à nos côtes.

Après le repas et les adieux, nous sommes ensuite reparties vers Sault Ste. Marie. Le lendemain, après nos visites dans les écoles, nous étions de nouveau sur la route en direction de Sudbury où nous avons réussi à jeter un coup d’œil rapide au Big Nickel avant de reprendre la route vers Montréal.

Cette étape du voyage sera mémorable pour plusieurs raisons, non la moindre ayant été la météo : nous sommes passées en quelques jours des nuits encore très froides de la forêt boréale et des arbres encore sans feuilles à la canicule montréalaise (plus de 30 °C!) avec, entre les deux, un aperçu des inondations qui ont ravagé une partie de l’Ontario et du Québec ce printemps.

Mise à jour : L’AquaVan 150 vient de quitter la côte atlantique et nous aurons très prochainement de nouvelles histoires à vous raconter!


Previous Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Cancel Post Comment