When I started at Ocean Wise I had never heard of a bioblitz, but they were going to be the focus of my new job—so I quickly learned. In summary, a bioblitz is when scientists and citizen scientists document the biodiversity of an area, observing and recording the species they see. Bioblitz Canada 150, coordinated by Canadian Wildlife Federation and made possible in part by the Government of Canada, is carrying out bioblitzes across the country to mark Canada’s 150th Anniversary. The Howe Sound Science Bioblitz, which took place from late July until early August is this, was part of the effort to catalogue Canada’s biodiversity in this area north of Vancouver.

Howe Sound was the first bioblitz I was tasked to organize, and over the course of two weeks I attended three of the events, learning how bioblitzes are part of a larger conversation about conservation.

Sheila Byers explaining the different types of barnacles.

My first stop was to meet Sheila Byers, a worm (polychaeta) expert in Stanley Park on July 20th, where she was conducting an intertidal survey for the Howe Sound Science Bioblitz. She had done a similar survey in 2008-2009, when she found Pacific blue mussels were enormously abundant, covering the rocks from the high intertidal seaward throughout the mid intertidal area. By 2011, the carpet was gone and so were most of the mussels. We had to look carefully on the rocks to find the new mussel growth but it was evident that the mussels had not regained their 2008 abundance. Young juveniles were present amongst the rockweed and the barnacles, but it’s now the common acorn barnacle that has claimed the dominant position.

Nonetheless, what surprised Sheila is that, in spite of the busy industrial Vancouver Harbour, the Lions Gate wastewater treatment plant and the thousands of humans plodding and poking the intertidal area, the species that persist in the intertidal area remains remarkably diverse.

The Squamish River Watershed Society (SRWS) hosted a bioblitz at the Squamish Estuary on August 11th, which is where the Squamish River and Howe Sound come together.  Estuaries have diverse habitats due to the mixing of fresh and salt waters.

SRWS has been working to restore the Squamish River Estuary and we could see the planting they had done to reestablish this area as a wildlife habitat. Participants were all ages, and it was great to see families come out. Bioblitzes are a great way to get kids interested in the environment, providing an early lesson that science is fun!

The last one I attended was the Vancouver Flagship Bioblitz in Stanley Park. This one helped connect the Howe Sound event to the larger community. On August 12th, The Vancouver Aquarium and The Fish Eye Project livestreamed five interviews with scientists on the Bioblitz Canada 150 Facebook page.

We kicked off the event with a live dive in the Pacific Canada habitat. One of our interpreters, Amanda Weltman, was hooked up to a mic and able to do a Q&A while underwater, highlighting what she’d seen in Howe Sound during the bioblitz.

Amanda Weltman, our diver for the live dive.

Later, we set up in Stanley Park along with the rest of the Vancouver Bioblitz and were joined by four experts who had been out recording biodiversity for the Howe Sound Science Bioblitz. Each scientist was interviewed live from the park and highlighted the importance of a bioblitz and the amazing biodiversity they saw.

Bioblitzes are a great way to get people talking about conservation issues who may not have a science background. I found myself getting excited about the discovery of an eelgrass bed, which I learned doesn’t involve actual eels but is a perennial flowering plant that grows underwater in estuaries and shallow bays. Each bioblitz is a unique experience, and you never know what you might find.

Carla Crossman and Sheila Byers being interviewed by Fish Eye Project.

Bioblitz 150: Explorer notre propre arrière-cour

Avant de commencer à Ocean Wise, je n’avais jamais entendu parler de bioblitz, mais avec mon nouvel emploi j’ai dû apprendre rapidement. En somme, un bioblitz est lorsque des scientifiques et des citoyens documentent la biodiversité d’une région en observant les différentes espèces qu’ils voient. Bioblitz Canada 150, coordonné par la Fédération canadienne de la faune et rendu possible en partie par le gouvernement du Canada, effectue des bioblitz à travers le pays pour marquer le 150e anniversaire de la Confédération du Canada. Le Bioblitz scientifique intensif de Howe Sound, qui a eu lieu à partir de la fin du mois de juillet jusqu’au début du mois d’août, a été l’un des efforts pour cataloguer la biodiversité du Canada dans la région au nord de Vancouver.

Howe Sound a été le premier bioblitz que j’ai été chargé d’organiser, et au cours de deux semaines, j’ai assisté à trois des événements, en apprenant comment le bioblitz fait partie d’une plus grande conversation sur la conservation.

Mon premier arrêt a été une rencontre avec Sheila Byers, une experte en vers (polychaeta), à Stanley Park le 20 juillet, où elle a mené une étude intertidale dans le cadre du Bioblitz scientifique intensif de Howe Sound. Elle avait fait une enquête similaire en 2008 et 2009, quand elle a trouvé que les moules bleues du Pacifique étaient énormément abondantes, couvrant les roches de la haute mer intertidale jusqu’à la zone intertidale moyenne. D’ici 2011, la moquette avait disparu, de même que la plupart des moules. Nous avons dû regarder attentivement les roches pour trouver la nouvelle croissance de la moule, mais il était évident que les moules n’avaient pas retrouvé leur abondance de 2008. Des juvéniles étaient présents parmi les varechs et les balanes, mais c’est maintenant la balane de glands qui a revendiqué la position dominante.

Néanmoins, ce qui a surpris Sheila, en dépit du port industriel de Vancouver, de l’usine de traitement des eaux usées de Lions Gate et des milliers d’êtres humains qui pêchent dans la zone intertidale, c’est que les espèces qui persistent dans la zone intertidale restent remarquablement diverses.

Exemples de différentes espèces que les plongeurs ont vues lors du Bioblitz scientifique intensif de Howe Sound.

Le Squamish River Watershed Society (SRWS) a accueilli un bioblitz à l’estuaire de Squamish le 11 août, à l’endroit où la rivière Squamish et Howe Sound se rejoignent.  Les estuaires contiennent des habitats divers en raison du mélange d’eaux fraîches et salées.

SRWS a travaillé pour restaurer l’estuaire de la rivière Squamish et nous avons pu voir la plantation qu’ils ont faite pour rétablir cette zone faunique. Les participants étaient de tous âges et c’était formidable de voir des familles participer. Les bioblitz sont une excellente façon d’éveiller l’intérêt des enfants pour la conservation de la nature, fournissant une première leçon que la science est amusante!

Sheila Byers expliquant les différents types de bernacles.

Le dernier bioblitz auquel j’ai assisté était le Vancouver Flagship Bioblitz au parc Stanley. Celui-ci a aidé à connecter l’événement de Howe Sound à notre communauté locale. Le 12 août, l’Aquarium de Vancouver et The Fish Eye Project ont diffusé, en direct, cinq interviews avec des scientifiques sur la page Facebook de Bioblitz Canada 150.

L’événement a été lancé par une plongée en direct dans l’habitat du Pacifique Canadien. L’une de nos interprètes, Amanda Weltman, avait un micro pour pouvoir faire une session questions et réponses sous l’eau, soulignant ce qu’elle avait vu dans Howe Sound pendant le bioblitz.

Amanda Weltman, notre plongeuse pour la plongée en direct.

Plus tard, nous avons rejoint quatre scientifiques experts du Bioblitz scientifique de Howe Sound au parc Stanley pour participer au Bioblitz de Vancouver. Chaque scientifique a été interviewé en direct au sujet de la biodiversité qu’ils ont vue dans Howe Sound. Ils ont souligné l’importance des bioblitz et la beauté de notre côte.

Carla Crossman et Sheila Byers sont interviewées par Fish Eye Project.

Les Bioblitz sont une excellente façon de sensibiliser les gens aux initiatives de conservation en promouvant l’importance de la discussion parmi ceux qui n’ont pas d’expérience scientifique. Je me suis même surprise à être excité par la découverte d’un lit de zostère, dont j’ai appris ne comporte pas de réelles anguilles, mais est une plante vivace qui pousse sous l’eau dans les estuaires et baies peu profondes. Chaque bioblitz est une expérience unique, et vous ne savez jamais ce que vous pourriez trouver.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.