Off the coast of British Columbia on the archipelago of Haida Gwaii, 40 young leaders from across Canada have gathered for 10 days to learn about ocean health, share ideas about conservation and lead service projects in the local community. They’re part of Ocean Bridge, a program from Ocean Wise and one of the National Programs of the Canada Service Corps. Through Ocean Bridge, the group will work together for a year to exchange knowledge and collaborate on community service projects related to ocean health.

The Haida Gwaii trip is one of two extended expeditions they’ll take; later this year the group will all meet again in Vancouver, BC. They arrived on May 20 from near and far — from Fort Resolution, NT to Halifax, NS to Vancouver, BC — and have spent the first five days diving as deep as they can into the unique and rich environment that surrounds them.

Each day has been an adventure, from early mornings and group breakfasts to late nights and beach cleanups, like this on Lepas Bay, Graham Island, Haida Gwaii, British Columbia. Credit: Dave Byng for Ocean Wise.

The list of highlights so far is long and includes numerous firsts: first boat ride on the ocean, first hot dog roasted on a fire, first time seeing bioluminescence. There have been moments of reflection and realization, too, of the impact humans are having on the waters around this seemingly pristine place. For Kyle Singbeil, who travelled from the Kootenay area, doing a remote beach cleanup at Lepas Bay on Tuesday struck him the most because of the sheer volume of marine debris they found. “I’ve never seen a beach with so much plastic,” he said.

Ocean Bridge youth posing with plastic debris removed from the intertidal zone in Lepas Bay. Credit: Dave Byng for Ocean Wise.

“It felt quite overwhelming to see the amount of plastic and pollution from all over the world. We saw some familiar waste like McDonalds cups and straws, but also waste from further with Korean or Japanese writing as well,” Jay Matsushiba explained. The group cleaned up approximately 250 pounds of waste, not including some larger pieces of debris that didn’t fit into bags. Later in the trip, they’ll do another cleanup on Haida Gwaii’s North Beach, part of the trip’s core mission to serve the local community. Closer to the home base of Hiellen Longhouse Village, where the team is staying, the group got a firsthand tutorial from Donald “Duffy” Edgars on harvesting razor clams. Only a two minute walk from their cabins, the team members honed their skills at seeking out and digging the local seafood while hearing about the mollusk’s significance as a local food source.

Ocean Bridge youth harvesting razorback clams on North Beach, Graham Island, Haida Gwaii. Credit: Dave Byng for Ocean Wise.

Another local leader, Haida Elder Barb Wilson, spoke to the group after dinner one night.With an otter pelt draped across her lap, Wilson captivated the 40 young leaders for over an hour with her research about the return of sea otters to Haida Gwaii waters. Following the talk, the Ocean Bridge group presented her with a bag of small gifts that many of the youth had brought from their home community. Alex Anaviapik, one of the youth, also offered Wilson an Arctic char that she had brought frozen all the way from her home community of Pond Inlet, Nunavut.

The first week of the trip has been go-go-go to say the least, but the group shows no signs of slowing down. After travel plans to Gwaii Hanaas National Park Reserve changed due to rough waters, all 40 youth got their hiking gear on Friday afternoon and headed out on a 10 kilometre hike to see the Pesuta Shipwreck.

There’s no doubt a bond has formed that will last far beyond this expedition, and likely beyond the year of Ocean Bridge. As Jasveen Brar of Medicine Hat, AB put it: “I think it’s really cool how all 40 of us have been brought together. We’re only five days in and there’s so many similarities between us. There’s just that passion that drives us and it’s really exciting.” Credit: Ocean Wise.

////

Au large des côtes de la Colombie-Britannique, dans l’archipel de Haida Gwaii, 40 jeunes leaders venus des quatre coins du Canada ont passé ensemble 10 jours à développer leurs connaissances en matière de santé des océans, à échanger leurs idées sur la conservation et à mettre sur pied des projets de service dans la communauté locale. Ces jeunes participent à Portail Océan (LIEN), un programme de l’organisme Ocean Wise et l’un des programmes de Service jeunesse Canada (LIEN). Dans le cadre de Portail Océan, le groupe passera une année à travailler ensemble à échanger connaissances et expériences, et à collaborer à des projets de services communautaires en lien avec la santé des océans.

L’expédition à Haida Gwaii est l’une des deux expéditions prolongées prévues au programme; le groupe se rencontrera de nouveau plus tard cette année, à Vancouver. Le groupe s’est retrouvé le 20 mai. Les jeunes venus de partout au Canada — de Fort Resolution aux T. du N.-O. à Halifax à N.-E. et Vancouver — ont passé les cinq premiers jours de l’expédition à s’immerger dans le riche et exceptionnel environnement de Haida Gwaii.

Levés tôt et actifs toute la journée, les jeunes ont également passé de longues soirées sur la plage à écouter les intervenants de la Nation Haida. La liste des moments forts ne cesse de s’allonger, et plusieurs participants vivent des « premières » – première sortie en bateau sur l’océan, premières grillades en plein air, première expérience avec la bioluminescence. Il y a eu aussi, bien sûr, des moments d’arrêt et de réflexion sur l’impact de l’activité humaine sur la santé de l’eau entourant cet endroit en apparence paradisiaque. Kyle Singbei, venu des Kootenays, a été frappé par la quantité de déchets ramassés lors de l’opération de nettoyage d’une plage isolée à Lepas Bay. « Je n’avais jamais vu tant de plastique sur une plage », a-t-il dit.

« C’était assez effrayant de voir la quantité de plastique et l’ampleur de la pollution venue de partout sur la planète. Nous avons trouvé bien sûr des déchets reconnaissables – des pailles et des verres de McDo – mais on a aussi trouvé des déchets avec des inscriptions en coréen et en japonais » a déclaré Jay Matsushiba. Le groupe a ramassé environ 115 kilos de déchets, sans compter les articles trop gros pour les sacs à ordures. Plus tard au cours de l’expédition, une autre corvée de nettoyage se tiendra sur une autre plage de Haida Gwaii, dans le cadre de la mission de base du voyage, qui est de servir la communauté locale. Plus près de la base d’attache de Hiellen Longhouse Village, où réside le groupe, les jeunes ont eu droit à une première leçon de cueillette du couteau du Pacifique, donnée par Donald “Duffy” Edgars. À quelques minutes à peine de leur cabine, l’équipe s’est activée à chercher et à creuser le sable pour extraire les couteaux pendant qu’on leur expliquait l’importance de ce mollusque dans le régime alimentaire local.

Ocean Bridge youth digging up razorback clams on North Beach, Graham Island, Haida Gwaii, British Columbia. Credit: Dave Byng for Ocean Wise.

Un soir après le souper, Barb Wilson, une leader locale et aînée Haida, a parlé au groupe de ses recherches sur l’impact du retour de la loutre de mer dans les eaux au large de Haida Gwaii. Une peau de loutre bien étalée sur ses jambes, Barb Wilson a tenu les 40 jeunes leaders en haleine pendant plus d’une heure. À la fin de cette soirée mémorable, le groupe de Portail Océan a offert à Barb Wilson un sac de petits cadeaux que plusieurs des jeunes avaient apporté de leur coin de pays.

L’une d’entre eux, Alex Anaviapik, a également offert à l’aînée un omble chevalier congelé qu’elle avait apporté de son village de Pond Inlet au Nunavut. La première semaine s’est déroulée sur les chapeaux de roue, c’est le moins qu’on puisse dire! Mais le groupe est en feu et ne donne aucun signe de fatigue. Le vendredi après-midi, la sortie à la réserve du parc national Gwaii Hanaas ayant dû être annulée en raison des eaux trop agitées, les 40 jeunes ont pris leur matériel de randonnée et sont partis faire une promenade de 10 km pour aller voir l’épave de Pesuta.

Un lien s’est créé au cours de cette expédition, c’est indéniable, et ce lien durera bien au-delà de l’expédition, et même de l’année du programme Portail Océan. Jasveeb Brar de Medicine Hat, en Alberta, a bien résumé la situation : « Je trouve vraiment formidable comment notre groupe de 40 personnes s’est connecté. Il n’y a que cinq jours que nous nous connaissons et nous nous découvrons déjà plein de points en commun. C’est la passion qui nous a réunis ici qui crée cette ambiance et c’est très excitant ». Portail Océan bénéficie du soutien financier du gouvernement du Canada dans le cadre de son Programme Jeunesse Canada.​

Ocean Bridge is funded by the Government of Canada under the Canada Service Corps.

Portail Océan bénéficie du soutien financier du gouvernement du Canada dans le cadre de son Programme Jeunesse Canada.​

Leave a Reply

Your email address will not be published.