Dans l’urgence de protéger les milieux marins, l’industrie des pêches et de l’aquaculture ainsi que le secteur alimentaire au Québec sont en train d’évoluer rapidement. Comme vous le verrez dans l’enregistrement, c’est grâce à la collaboration entre les scientifiques, les spécialistes et d’autres parties prenantes que nous pouvons nous adapter pour assurer la santé des océans pour les futures générations.  

Nous sommes ravies de vous présenter l’enregistrement complet du webinaire « Découvrez notre Saint-Laurent : les fruits de mer durables et l’état actuel des pêches au Québec» ci-dessous. 

En voici quelques extraits qui touchent les thèmes récurrents de la discussion: la collaboration, l’innovation et l’optimisme pour la protection des océans au Québec.

«Dans l’urgence d’agir pour sauver les baleines noires ce qu’on voit c’est une grande vague de collaboration dont les pêcheurs sont à l’avant plan. Quand on implique les pêcheurs ou le savoir des Premières Nations dans le processus, on a des solutions qui sont beaucoup plus efficaces. » – Lyne Morissette  

«  À l’AGHAMM, on a décidé de travailler sur l’aquaculture de la laminaire sucrée et de créer Salaweg. Depuis 2012 on a valorisé une biomasse peu exploitée et qui a permis de diversifier l’exploitation des ressources marines dans le Saint-Laurent. » – Adam Jerome 

« On voit que les jeunes, les étudiants de l’ITHQ, les chefs, les consommateurs sont beaucoup plus ouverts à la diversité de produits qu’il y a 20 ans. Comme Salaweg je ne pense pas que j’aurais pu voir ça qu’on mange des algues au Québec il y a 20-30 ans. Mais maintenant, je vois qu’il y a une quinzaine de variétés d’algues différentes du Québec qu’on incorpore dans les recettes! » – Jonathan Lapierre-Réhayem 

« Il y a une grande prise de conscience des consommateurs et des entreprises. On est tous à l’écoute des solutions. Au lieu de travailler en silos, on travaille ensemble de plus en plus, si on ne le faisait pas déjà! » – Kayla Menu-Courey 

« Je suis très optimiste par rapport à l’avenir. De plus en plus, il y a plusieurs initiatives qui sont intéressantes selon les différents enjeux. Par exemple, l’électrification des bateaux pour diminuer l’empreinte carbone. Puis au niveau des engins de pêche, il y a plein de choses en cours pour limiter les impacts néfastes. » – Emmanuelle Sandt-Duguay 

« Quelle soirée incroyable! Ce fut un honneur d’accueillir un groupe d’experts incroyables dans le monde des océans et des pêches au Québec. J’ai vraiment été inspiré par la conversation et l’optimisme des experts de la pêche durable au Québec. Ce que j’ai retenu de la soirée, c’est que la collaboration est essentielle et qu’il est important de faire entendre la voix de chacun pour s’attaquer aux problèmes environnementaux de notre temps. » – Nadia Dalili 

Ocean Wise Seafood est fier de contribuer à la commercialisation des produits durables au sein des entreprises du Québec qui s’engagent à encourager la pêche et l’aquaculture durable du coin et d’ailleurs. Nous avons tous le pouvoir de faire partie de la solution, et ensemble nous y arriverons! 

Si vous voulez faire partie du mouvement durable pour les océans, lancer un coup de fil ou envoyez un courriel à Kayla Menu-Courey ([email protected]) pour en apprendre davantage sur le programme et devenir un partenaire Ocean Wise! 


Écrit par : Kayla Menu-Courey, Coordonatrice des comptes, Ocean Wise Seafood au Québec, la suite du blogue sur le webinaire qui présente les panélistes. Les extraits ont été modifiés pour être plus concis et clairs pour le blogue. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.