Les produits de la mer durables peuvent être pêchés à l’état sauvage ou récoltés dans des systèmes d’aquaculture et comprennent les poissons, les invertébrés ainsi que les plantes aquatiques. Ocean Wise émet des recommandations qui portent sur ces deux méthodes de production, mais la science derrière la façon dont ces recommandations sont émises varie entre ces deux méthodes. 

Ce blogue explore comment Ocean Wise recommande les produits de la mer pêchés à l’état sauvage. 

Un moment d’appréciation pour nos océans

Depuis 1990, la production dans les pêcheries de capture sauvage a grimpé de 14 pour cent et 6,4 millions de tonnes de produits de la mer ont été récoltées des océans uniquement en 2018 (ONUAA 2020). L’accessibilité de cette nourriture à une telle échelle année après année est un réel témoignage de la puissance des océans.

Contrairement aux autres façons dont l’humain s’alimente (agriculture, élevage), les pêcheries de capture sauvage sont la dernière façon par laquelle les humains ont accès à des aliments prélevés dans la nature et en assez grande quantité pour nourrir des milliards de gens à l’échelle mondiale avec une source importante de protéines (ONUAA 2020). Protéger la productivité des océans ainsi que les écosystèmes, les habitats et les espèces qui permettent une telle productivité doit être la priorité absolue. 

Comment Ocean Wise Seafood évalue-t-il les produits de la mer sauvages ? 

Les recommandations s’articulent autour d’évaluations de la performance environnementale des espèces capturées dans des emplacements spécifiques avec des types d’équipement spécifiques, par exemple la morue du Pacifique capturée à l’aide de casiers dans la mer de Béring. Chaque combinaison d’espèces, d’emplacements et de type d’équipement est évaluée en fonction de sa propre cote finale dans un rapport connu sous le nom d’évaluation des produits de la mer. 

Chaque recommandation d’Ocean Wise est basée sur une évaluation scientifique. Lorsqu’une évaluation n’est pas disponible pour déterminer la durabilité d’un produit de la mer, Ocean Wise n’est pas en mesure de générer une recommandation. La plupart des recommandations sont générées à partir d’évaluations écrites dans les normes du programme Seafood Watch du Monterey Bay Aquarium pour les pêcheries de capture sauvages. Ocean Wise est également en mesure de recommander certaines pêcheries de capture sauvages qui sont certifiées par le Marine Stewardship Council (MSC). Ce sujet sera couvert en détail dans un blogue Ocean Wise explique ultérieur.  

Évaluation des pêcheries de capture sauvage 

Les normes du programme Seafood Watch proposent des pratiques internationales exemplaires pour les programmes de recommandation de produits de la mer comme Ocean Wise. L’adhésion à ces normes a pour but de simplifier la vie des consommateurs pour le choix de produits de la mer durables. Elles permettent d’évaluer les pêcheries de capture sauvages en vertu de quatre critères décrits ci-dessous, ainsi qu’un critère supplémentaire concernant uniquement les pêcheries de saumon (qui possèdent également leur propre norme). 

  1. Abondance des espèces ciblées : Les espèces ciblées sont-elles suffisamment abondantes pour soutenir un certain niveau d’activité de pêche ? Dans quelle mesure l’espèce est-elle vulnérable aux activités de pêche ? 
  2. Conséquences sur les autres espèces : Est-ce que d’autres espèces comme les tortues, les requins, les raies, les oiseaux de mer, les mammifères marins, les poissons et les invertébrés sont accidentellement capturées lors de l’activité de pêche ? 
  3. L’efficacité des mesures de gestion : Y a-t-il des règles strictes en place pour régir la pêche ? Dans quelle mesure ces règles sont-elles appliquées ? Ces règles sont-elles fondées sur les meilleures données scientifiques disponibles ? 
  4. Conséquences sur les habitats : L’activité de pêche et/ou l’équipement ont-ils des conséquences sur les habitats potentiellement sensibles ou essentiels ? 
  5. Conséquences de la production artificielle (pêcheries de saumon seulement) : Quels sont les effets des écloseries et des autres programmes de supplémentation sur les populations sauvages ? 

Interprétation de la cote finale 

Certaines évaluations sont de grande envergure et couvrent des pêcheries multispécifiques ayant plus de 20 espèces uniques capturées par divers types d’équipement et dans plusieurs zones de pêche. Le tout donne lieu à une multitude de résultats et de recommandations globales, par exemple, les pêcheries de thon dans le Pacifique occidental et central :

Ci-dessus se trouve une sélection de quatre recommandations sur un total de 28 qui sont incluses dans le rapport Western and Central Pacific Tuna and Swordfish qui porte sur le thon blanc, le priacanthe sablé, le thon rouge, la bonite à ventre rayé et le thon jaune capturés à l’aide d’une variété de méthodes et d’équipements. 

Certaines évaluations sont plus petites, impliquant une seule espèce, un seul type d’équipement et une seule zone de pêche. Par exemple, la pieuvre géante du Pacifique capturée comme prise accessoire dans la pêche à la morue du Pacifique :

L’image ci-dessus montre les résultats d’un rapport sur une seule espèce (pieuvre géante du Pacifique) capturée en tant que prise accessoire dans la pêche aux trappes à morue du Pacifique. 

Chaque combinaison d’espèces, d’équipement et de zones de pêche est évaluée pour chacun des 4 critères (5 pour le saumon), ce qui donne une cote finale sur 5 points. Pour être recommandés par Ocean Wise comme étant durables, les produits de la mer doivent obtenir une cote minimale de 2,8 points. Tout produit avec une cote inférieure à ce seuil n’est pas recommandé.

Ci-dessus, on voit bien que la ligne de durabilité 2,8 d’Ocean Wise se compare au système à trois paliers du programme Seafood Watch. 

Choisir des produits de la mer durables 

Le programme Ocean Wise Seafood travaille avec des centaines de partenaires partout au Canada et à l’étranger pour faciliter l’achat de produits de la mer durables qui obtiennent une cote de 2,8 points et plus dans ces évaluations.

Les partenaires collaborent avec l’équipe d’Ocean Wise Seafood pour faire examiner et approuver leurs listes de produits de la mer afin de déterminer quels produits sont recommandés par le programme. Les partenaires font ensuite la promotion de ces produits recommandés par Ocean Wise pour permettre aux consommateurs de comprendre facilement les choix durables. L’équipe d’Ocean Wise travaille avec tous les partenaires du programme pour les aider à éviter l’approvisionnement et la vente de produits non durables.  

Vous cherchez des produits de la mer durables ? Rendez-vous sur la Carte des partenaires pour trouver un partenaire Ocean Wise Seafood près de chez vous !  

Allez voir la vidéo en anglais “What is an Ocean Wise Assessment?”

« Qu’est-ce qu’une évaluation Ocean Wise ? »

Chez Ocean Wise Seafood, nous savons que comprendre les produits de mer durables peut être compliquée. Ce blogue est le premier d’une série qui vous permet d’en apprendre davantage sur notre travail et la science derrière celui-ci. Merci de nous lire !


Traduit par Traduction LFV Inc.

Aquablog written by the Ocean Wise Seafood Science Team 


References: 

FAO. 2020. The State of World Fisheries and Aquaculture 2020. Sustainability in action. Rome. https://doi.org/10.4060/ca9229en

Seafood Watch Consulting Researcher. 2020. Western and Central Pacific Tunas and Swordfish. Seafood Watch, Monterey Bay Aquarium, California. 

Laurenne Schiller. 2015. Giant Pacific Octopus Alaska, British Columbia. Seafood Watch, Monterey Bay Aquarium, California 


Photo Credits:

  1. Cover: Paul Hilton/Greenpeace
  2. WWF
  3. Corey Arnold/National Fishermen
  4. Lori Bolliger

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published.